Spermogramme

Publié le 14 Mars 2014

Spermogramme

La veille de notre première consultation, nous devions passer notre premier spermogramme.

 

Re-3 jours d’abstinence pour P., mais au moins il n’y avait pas le stress de la date d’ovulation. Comme je suis très organisée, impossible de retrouver l’ordonnance avant de partir. On nous l’avait prescrit en novembre donc je pense l’avoir foutu à la poubelle.

P. est super énervé, il pense qu’on ne va pas pouvoir faire l’examen, le pauvre choupinou a peut-être dû se retenir pour rien ! (Y’a vraiment des personnes qui ont de gros problèmes dans la vie, n’est-ce pas ?)

J’ai beau lui dire que ce n’est pas un problème, qu’ils auront notre gynéco sous la main si besoin etc, il boude. Je crois surtout qu’il stresse à l’idée de ce qui l’attend.

 

Arrivés sur place, la secrétaire a eu besoin de quelques minutes pour récupérer le sésame. Nous attendons un peu, un second couple arrive.

La salle d’attente du labo de PMA a les murs couverts de photos de bébés et de faire-part. Pour un endroit où les hommes viennent principalement se masturber, je trouve ça limite. Perso, ce n’est pas avec toutes ces petites bouilles roses sous les yeux que j’aurais envie de quoi que ce soit.

 

La secrétaire nous appelle, elle a un magnifique tube millimétré dans la main, elle nous dit qu’on peut prendre tout notre temps (tu m’étonnes !). Je suis P. sous les yeux médusés de la femme du couple… je crois que son mari ne l’invite pas dans la petite salle, elle.

 

La petite salle, justement : de quoi se laver les mains et la zigounette, 2 petits fauteuils, une table basse avec trois magazines et une télé éteinte.

 

Pendant que P. se récure, je feuillète un des magazines. En l’ouvrant, je tombe au hasard sur une drôle de photo :

C’est une jeune femme à la peau veloutée qui a perdu sa robe entre les coussins du canapé. Je ne vois pas d’autres explications à ce qu’elle soit à 4 pattes et à poil.

La photo a été prise en été, ou alors elle avait poussé le chauffage à fond, parce qu’il fait tellement chaud qu’elle est obligée de tirer sur son string pour aérer sa schroumpfette. En plus, la pauvre se force à sourire, mais elle est atteinte d’une maladie inquiétante qui fait tomber ses poils pubiens.

Je fais remarquer à P. qu’ils auraient pu mettre des revues pornos quand même. Il trouve que l’image de la jeune fille malade est assez porno à son goût… alors je tourne la page et lui montre le fantastique article de 4 pages sur le VTT de montagne...A moins d'être un grand passionné de vélo, il y a de quoi faire descendre la pression !

 

Donc des magazines bof bof, une télé éteinte, un tableau banal au mur et… des bruits dans la pièce d’à côté. Je ne sais pas si c’est un autre monsieur qui fait son affaire (oh mon dieu) ou si c’est un des locaux du labo, mais tenir une conversation cochonne devient difficile.

 

Atmosphère ultra érotique.

 

(Ca me rappelle un film où le type se retrouvait à devoir faire un spermo dans une salle uniquement agrémentée d’un poster de faon.)

 

Voyant que l’heure tourne et qu’on n’arrive pas à grand-chose, je propose à P. de m’en aller. Il refuse parce que je suis sa seule source d’inspiration. La prochaine fois, juré, on passera d’abord chez le marchand de journaux !

Rédigé par La Chouette

Publié dans #Examens

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

flippette 23/06/2014 16:10

Mon Dieu que c'est glauque ... ca me rappelle qu'à mon dernier RDV un couple est entré ensemble dans la "salle de recueil" et j'étais placé a 1m de la porte je les ai entendu se marrer et après un silence j'ai entendu des bruits bizarres et j'ai prié pour qu'une place de l'autre coté de la salle d'attente se libère pour ne pas assister une minute de plus a ca.... j'ai attendu plus de 30 minutes dans la salle d'attente et personne n'est sortie de cette pièce.. Cest en récupérant ma voiture sur le parking que j'ai recroisé ce couple qui était garé a coté de moi...ils étaient resté plus d'une heure !!! pas facile de jouir sur demande...

La Chouette 23/06/2014 16:34

Arf. J'espère que personne ne nous entend. Huhu, je me sens mal tout à coup...